Dieses Blog durchsuchen

Wird geladen...

Montag, 10. Januar 2011

Ijambo ry'Umwami Kigeli V yifuriza abanyarwanda Umwaka mushya muhire wa 2011

Ijambo ry'Umwami Kigeli V yifuriza abanyarwanda Umwaka mushya muhire wa 2011

Banyarwanda, Banyarwandakazi,
Nongeye kubaramukanya urukundo n’urukumbuzi rwinshi mbifuriza umwaka mushya muhire. Mwese uzababere umwaka w'ituze, umwaka w’amahoro n'ubumwe. Uzabasesekazemo ubwiyunge, amahoro n’ubusabane, mugire ubuzima buzira umuze, murusheho kubahana no guharanira  kubahiriza uburenganzira bw’ ikiremwa muntu.  
Banyarwanda, Banyarwandakazi,
Imyaka mirongo itanu irashize abana b’u Rwanda benshi bangara, bicwa, bafungwa, basenyerwa, bagahezwa mu gihugu cyabo, bakagwa ishyanga no mu gihirahiro.  
Ibyageragejwe n'ubutegetsi bwagiye busimburana nibyinshi, ariko ntibwashoboye kugarura  ubumwe, ituze n’amahoro mu banyarwanda.
Amarorerwa yabaye mu gihugu cyacu murayazi mwese. Ingorane  byazanye no mu bihugu duhana imbibi murazizi . Ni ngombwa ko ibyo byose bibonerwa umuti nyawo watuma amahano yabaye atazongera kubaho ukundi mu gihugu cyacu no mu karere k’ibiyaga bigari, ndetse n’ahandi hose kw’isi.
U Rwanda ni urw‘abanyarwanda bose. Ntawe ukwiye kuruhezwamo cyangwa ngo aruhezemo undi. Ndasaba abana b’u Rwanda guharanira icyatuma ubuzima n’uburenganzira bwa buri wese bidahungabanywa.
Niringiye ko uyu mwaka wa 2011 uzasiga abanyarwanda bateye intambwe igaragara mu gusubizwa ubusugire n’icyubahiro cyabo, bakava mu gihirahiro, bagasabana, bakubakana urwababyaye ishema n’urukundo.
Nizeye kandi kuzabonana n’abanyarwanda bose mu gihugu cyacu. Tuzabigeraho kuko Imana izadutiza umurindi.
Nimucyo dushyire hamwe rero, ingabo y’amahoro n’urumuri ndayifite kandi niteguye kuyigeza ku banyarwanda bose.
Imana ibarinde ibahe amahoro n’urukundo.
Umwaka mwiza wa 2011
Umwami  Kigeli V JB Ndahindurwa

Dienstag, 28. Dezember 2010

“Ikigarasha”was the word of the year. But the first kigarasha wouldn’t “Ikigarasha!” Happy New Year 2011 to all.

Le message de prison de Victoire ressemble étrangement à celui de Lumumba! Les intentions de l’auteur du plagiat seraient-elles peut-être de nuire à la victime?


Malgré les menottes et les humiliations, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, présidente des FDU-INKINGI emprisonnée et torturée par le régime sanguinaire de Paul Kagame, relève la tête et résiste à l'oppression. Ci-après son message de Noël adressé au peuple rwandais?
Message
Mes chers compatriotes
Je vous écris ces mots sans savoir s'ils vous parviendront, quand ils vous parviendront et si je serai encore en vie lorsqu'ils vous parviendront.
Mes chers compatriotes,
Tout au long de ma lutte pour la liberté et la démocratie du peuple rwandais, je n'ai jamais douté une seule seconde du triomphe final de la cause sacrée à laquelle je consacre toute ma vie. Ce que je veux pour notre pays, c'est son droit à une vie honorable, à une dignité sans tâche, à une liberté d'expression et à une démocratie sans aucune restriction.
Mes chers compatriotes,
Ce que je veux vous dire où que vous soyez, c'est que, morte, vivante, libre ou en prison sur ordre du dictateur, ce n'est pas ma personne qui compte. C'est le Rwanda, que l'on a transformé en pays mouroir, c'est le peuple rwandais que l'on a transformé en céréales à moudre. J'ai décidé de mené un combat farouche contre ces fléaux qui gangrènent notre pays.
Quelles que soient les humiliations que je subis, ma foi est et restera inébranlable. Je sais et je sens au fond de moi-même que tôt ou tard le peuple rwandais se débarrassera des prédateurs qui l'appauvrissent, qu'il se lèvera comme un seul homme pour dire non à la dictature dégradante et honteuse, et pour reprendre sa dignité sous un soleil ardant. Eh oui, mes chers compatriotes, la démocratie et la liberté pointent à l'horizon.

Mes chers compatriotes,
Comme vous le savez, mon combat est un combat de paix, de dialogue, de parole. Je n'ai jamais pensé un seul instant qu'il fallait prendre les armes pour attaquer le Rwanda. Non, le Rwanda a assez souffert. Je ne demande que la liberté, la dignité, la justice et la démocratie.
Mes chers compatriotes,
Comme vous le savez, sans dignité il n y a pas de liberté, sans justice il n'y a pas de dignité et sans démocratie il n y a pas d'hommes libres.
Mes chers compatriotes,
Ni brutalités, ni tortures, ni sévices ne m'amèneront pas à demander la grâce, je préfère mourir la tête haute, la fois inébranlable et la confiance profonde dans la destinée de mon pays et du peuple rwandais, plutôt que de vivre dans la soumission et le mépris des principes sacrés.
Mes chers compatriotes,
S'il devait m'arriver quelque chose ne me pleurez pas car je sais que le peuple rwandais, qui souffre tant, est un peuple fort et digne et qu'il saura continuer la lutte pour la démocratie et la liberté qui pointent à l'horizon.
Vive le Rwanda et le peuple rwandais !
Victoire Ingabire Umuhoza
Présidente des Forces Démocratiques Unifiées-INKINGI

Samstag, 25. Dezember 2010

Les 10 motifs qui justifient la Révolution inéluctable contre Paul Kagame et le FPR.


En s’inspirant de la déclaration de l’indépendance des Etats-Unis du 4 Juillet 1776, on ne peut pas passer à coté de cette vérité évidente sur la démocratie et la Révolution, telle que stipulée dans la constitution américaine : « Tous les hommes naissent égaux, ils sont doués par le créateur de certains droits inaliénables, parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur. Les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. Toutes les fois qu’une forme de gouvernement devient destructive dans ce but, le peuple a le droit de le changer et de l’abolir et d’établir un nouveau gouvernement… »

L’article 35 de la constitution française de l’an 1 (21 Juin 1793) ni stipule  pas d’ailleurs autrement : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacrée des droits et le plus indispensable des devoirs… »

En ce qui concerne le gouvernement actuel du FPR au Rwanda, il est on ne peut plus clair que toutes les causes sont réunies pour fournir de bonnes raisons de faire la Révolution : injustices criantes et accaparement du pouvoir par une caste des privilégiés. Dans une visite récente que Paul Kagame vient d’effectuer en Europe, il a été clair à ce point. Les voies souvent préconisées pour lui faire retirer du pouvoir, à savoir la guerre et la démocratie, ne pourront rien contre sa dictature. Effectivement, il a démontré par ses insinuations que seule la voie de la Révolution serait l’ultime recours pour changer le statu quo. Et qui dit révolution, dit d’un coté le devoir d’amener l’armée du FPR à se désolidariser du tyran, et d’un autre coté, celui d'amener le peuple entier à se soulever contre le système dictatorial. Cette voie extrêmement difficile quant à sa mise en application, n’est pas une voie impossible, puisque plusieurs peuples du monde l’ont accomplie, en dépit de la toute puissance de grandes armées gouvernementales. Cette voie de Révolution qui fait la fierté des Etats Unies qui ont à un certain moment de l’histoire défié et vaincue la toute puissante armée anglaise, est une preuve que cette voie est possible aussi pour d’autres peuples du monde sous l’oppression. Et dans le cas du Rwanda, comme mentionné,  toutes les causes se retrouvent réunies pour montrer que la révolution est inéluctable :

  1. La misère du bas peuple : La classe des travailleurs, surtout en matière d’agriculture qui constitue la principale activité au Rwanda, est exploitée. L’état vient de décréter la loi sur la propriété foncière, et qui prévoit que l’état dispose de toutes les prérogatives sur la propriété terrienne comme de déterminer la culture de choix. Ceci fait que l’agriculteur peut-être exproprié chaque fois, sans avoir le droit d’exiger les indemnités s'il ne se soumet pas aux lois injustes qui régissent sa propriété. Et ces lois injustes qui prévoient l’adoption d'une seule culture obligée par l’état, fait que l’agriculteur n’a plus le droit de disposer de son sol comme il l'entend. Il n’a plus droit non plus de recourir aux pratiques d'agriculture par des cultures diversifiées héritées des ancêtres quand il s'agit de lutter contre les disettes, car ce n'est pas autorisé.  Le comble,  l'état ne prévoit aucune méthode de substitution quand il faut lutter contre les disettes. Ces lois injustes provoquent la famine et la sous alimentation du bas peuple qui ne dispose plus de pouvoir d’achat. Les cultures obligatoires profitent seulement à quelques riches qui ont les capacités d'acheter différentes denrées alimentaires, et qui sont ainsi les privilégiés pour bénéficier d’une alimentation variée. Au moment où le bas peuple croupit dans cette misère, la classe des dirigeants est quant à elle bien rôtie. Tandis que les enfants des pauvres souffrent de la malnutrition, la classe des dirigeants s'engraisse et ils ne craignent même pas de le proclamer publiquement que leurs enfants manger à leur faim tandis que les enfants du bas peuple souffrent de la malnutrition.
  2. Deux poids deux mesures pour les salariés et le petits fonctionnaires par rapport aux salaires des dirigeants de l'état ou des chefs d'entreprises, le profit issu de ces entreprises étant tout accaparé par la clique au pouvoir. La hausse des prix ne fait qu'aggraver la situation des petites gens, et ceci s’aggrave davantage par les grands écarts entre les traitements. Au moment où les petits fonctionnaires se contentent d’un salaire de misère, les hauts cadres de l’état s’accordent des salaires trop gras, ce qui leur permet d’exploiter d’avantages les gens sans moyens..
  3. Deux poids deux mesures pour la justice. Le gouvernement rwandais a ignoré complètement l’un des points fondamentaux sur lesquels se fondent la déclaration universelle des droits de l’homme, à savoir que la justice doit être la même pour tous. On ne le répétera pas assez, au Rwanda, la justice ne s’exerce pas de la même manière pour tout le monde, si jamais il y a encore lieu de parler de justice au Rwanda. Des formes de justice inspirée de la pure barbarie font des sévices contre la population et nombreux sont ceux qui sont séquestrés injustement depuis beaucoup de décennies sous des accusations fausses !
  4. L'état prélève des taxes et des impôts élevés par rapport aux services qu'il offre à la population. La plus grande partie du budget va dans l’achat d'armes et l’entretien de l'armée, alors que les efforts investis dans la réconciliation pour éviter les causes des conflits sont minimes. L'état ne résine pas à recourir à la violence contre le menu peuple par soucis de soigner son image, et ce sont les petites gens qui en paient toujours le prix. L'état investi beaucoup pour soigner les apparences trompeuses, tandis qu'il ne se soucie plus du bien être du bas peuple. Quand il s'agit justement des apparences, le gouvernement recourt aussi souvent aux moyens inhumains. Comme ce phénomène de rasage de tout un quartier habité par les pauvres en plein centre de Kigali, sous prétexte que ce quartier donne une mauvaise image des progrès réalisés, mais le plus malheureux c'est que les expropriées ne furent pas indemnisés suivant le teneur de dommages causés. C'est de même, quand pour parer contre la critique de l'appauvrissement de plus en plus grandissant des campagnes, l'état a détruit les petites huttes des pauvres sans se soucier de la misère dans laquelle vivent les petites gens. Beaucoup d'abus notoires démontrent bien que l'état dilapide les deniers publics dans des activités qui ne vont pas dans le sens du bien être de la population.
  5. Les privatisations à outrance sont un autre fléau qui dénote la volonté de l'état de se foutre de la population. Les entreprises de l'état et mêmes les ressource naturelles (y compris les lacs et les marrais!) sont vendues aux particuliers en liaison avec la caste au pouvoir, et les dividendes tirés des ces privatisations ne servent pas le bien commun.
  6. La corruption est généralisée à tous les niveaux de l'état. Le décalage entre les impôts élevés et la médiocrité des services de l'état en est la preuve tangible de cet état de corruption qui est présente à tous les niveaux de l'administration. Un autre décalage est bien entendu le train de vie somptuaire des hauts cadres de l'état. Les appartements luxueux qui différent trop des habitations du bas peuple, les voitures de fonctions, les déplacements en avion lors des voyages à l'étranger, les coups exorbitants des escortes... Le président en est arrivé même à mettre à sa disposition deux avions de luxe qui coûtent des fortunes et ceci en contradiction flagrante de la pauvreté généralisée du pays. A y ajouter les services pompeux pour le protocole, les gardes rapprochées, des innombrables voyages inutiles des agents de l'état à l'étranger pour des missions dérisoires...Tout ceci est une façon de détourner l'argent du contribuable.
  7. La mise en place des entreprises par l'état et le parti au pouvoir, et ces entreprises ayant des buts obscurs pour organiser par exemple le blanchiment d'argent tiré des exploitations minières dans des pays voisins et ainsi que d'autres activités louches, ce qui complique gravement les relations de bon voisinage avec les pays limitrophes. L'état prétend manquer d'argent pour l'éducation comme ce phénomène d'abolition des bourses d'études pour les jeunes issus du bas peuple, mais les subventions ne manquent pas pour verser aux comptes des entreprises obscures, sous prétexte qu'elles créeraient de l'emploi fictive, ou souvent sans aucun prétexte du tout, sous entendu s'agissant ici des entreprises destinées souvent à doter de moyens au parti au pouvoir pour exploiter d'avantage les nationaux.
  8. Le chômage prononcé et qui pousse une trop grande partie de la jeunesse à errer ou à opter pour l'exode rural pour essayer de s'en sortir en se faisant souvent esclave des entreprises obscures des magnats. En plus, dans les services publics, le népotisme joue un grand rôle quand il s'agit décrocher un emploi. Et même si par chance l'emploi est accordé, des motifs dérisoires sont souvent inventés pour retirer l'emploi aux bénéficiaires pour l'accorder aux personnes de choix, en rapport direct avec la caste au pouvoir. Et le plus grave, l'accord d'un emploi ne devient garanti que quand l'on accepte de prêter un serment d'adhésion au FPR.
  9. Beaucoup de grandes décisions qui touchent la population sont prises sans que le peuple soit consulté, et si jamais il y a consultation lors des élections par exemple, c'est toujours des votes truqués qui sont organisés. Ceci va à l'encontre du principe démocratique qui n'a pas de valeur bien entendu dans le système du FPR.
  10. Toute  l'organisation étatique étant issue de la tricherie et du truquage, l'appareil étatique ne fonctionne pratiquement que pour servir les intérêts d’un seul homme à la tête du pouvoir, qui prend soin de distribuer quelques avantages et à volonté aux membres de sa petite clique. C'est ce seul homme qui fait la pluie et le beaux temps dans tous le pays, qui décrète ce qui convient et qui ne convient pas, qui assassine qui il veut quand il veut, qui désigne celui qui peut être laissé en liberté ou jeté en prison, bref qui mène le pays entier à sa guise, selon son humeur.
Ce sont toutes ces causes essentielles qui justifient le Révolution inéluctable au Rwanda et pour qui tout individu sensé devrait agir pour qu'elle puisse être opérationnelle.
Heureuses fêtes de Noël et du Nouvel an à tous.

Théophile.

Dienstag, 21. Dezember 2010

Dadis Camara humilie la Guinée en direct

"Byenda kuriza": Abaye atarumva ko nta burenganzira afite bwo kuyobora u Rwanda nyuma y'ibi, none arigamba ko asigaye arya agahaga!

Victoire Ingabire mu Rukiko
Victoire Ingabire mu Rukiko
image
Suite...Uyu Muryango uracyatuye muri iyo nzu murora
image
Bahabwa amabati atanu atanu yo gusakara izi zigiye guhirima
image
Ituwemo n'umugore utwite ufite abana bato, bose banyagirirwamo
image
Ati agahinda kacu tuzagatura nde!
image
Iryo tongo ni ahahoze inzu yabo
image
Aba bana bose imvura iragwa ikabahitiraho
image
Bati ubutumwa bw'akababaro kacu muzabutugereze ibukuru
image
Uru ni urutara (uburiri) imbere mu nzu
image
Ny'iri iyi nzu yasanze imeze uku, yayisize ifunze

Bene iri vogonyo riba rishingiye kuki??!!!

Kera uwari warahimbye umuririmbyi wa nyiribiremwa ati: "N'iri shongore n'ubukaka, n'iki cyusa n'ubu bwema, nkarushya nubaha umuntu...!" Umuntu yakongeraho ati, nkaba nakwemera ko n'undi muntu agira uko abona ibintu bitari uku mbibona?Ngaho mwisomere nk'uko twabigegejejweho n'umunyamakuru wabikurikiranye, ubundi mujye mutekereza uko twarigushije!!!!
*******************************
Mwiriweho,
Nali numvise igice gito cy'ijambo perezida Kagame yatangije umushyikirano w'uyu mwaka wa 2010 (taliki 20 Ukuboza 2010), hamwe n'ibibazo n'ibitekerezo bimwe byatanzwe n'abawitabiriye. Mu kanya gashize nshoboye kumva ikindi gice kinini cy'ibyo perezida yavuze kuko Radio Rwanda ishubijeho ijambo rye, nkaba ndyandukuye yalivuze, amagambo yancitse cg se icyongeleza ntasobanukiwe nabisimbuje ...
Dore:
"…Ntagiye muli byinshi rero kandi ku gice kimwe tumaze kugeraho, ni amahoro n'umutekano, n'ukwigaburira tukihaza, n'abana bacu n'abandi abo alibo bose, kugira uburyo bw'uburere bwiza, uburere, education, ni ukugira ubushobozi bwo gukora no guhanga imilimo, ni ukubaka inzego z'abikorera kugira bibahe inyungu, ni ukubaka ibikorwa remezo bidufasha muli ibyo byose, ni imiyoborere myiza. Abenshi muli iyi nteko dushinzwe kuyoboreramo abanyarwanda, ni ukugendera ku mategeko kugira ngo biduteze imbere. Ni twebwe abayobozi kubigeza ku banyarwanda bose nta kurobanura (amashyi), ntiturobanura mu guhamagarira abanyarwanda mu kubyitabira.
Banyarwanda mwese muli hano cg n'abandi bose batari hanze, u Rwanda rufite imiterere yarwo, rufite ibibazo byarwo, bimwe rusangira n'abandi, cg se bimwe by'umwihaliko. Icyangombwa muli byose, n'uko twebwe nk'abanyarwanda ali twe tujya imbere mu kubigiramo uruhare, mu kubikemura, kuko ibibazo ni ibyacu, no kubikemura ni ibyacu. Ni cyo iyi nama y'umushyikirano idufasha kugeraho. This national… (?). Ni ukuvuga ngo buri munyarwanda wese afite uburyo bwo gutanga inkunga n'ibitekerezo bye kugira ngo kubaka igihugu bigerweho
Abahitamo kubitangira ahandi hatari hano, hatari muli uru Rwanda, hatari muli iyi nama, ibyo ni uburenganzira bwabo… Aliko icyo batagiraho uburenganzira, ni uguhungabanya na gato twebwe ibyo twifuza kugeraho (amashyi)
Abo mvuga ni na bake cyane nta n'ubwo wababara ku ntoki, aliko, n'urushinge, iyo barukujombye, rubabaza kurusha uko rungana (amashyi), urwo rushinge ntarwo dushaka (amashyi), tugomba kwirinda tukalinda abacu tukalinda n'igihugu n'amajyamberere yacu,… twibuka n'aho tuvuye, tureba n'aho tujya.
… abo mvuga, ubundii, muzi umukono w'amakalita ? Habamo ibigarasha (amashyi no guseka)… Bariya ni ibigarasha. bahoze ali ibigarasha, ni ibigarasha, mu gihe kili imbere bizaba ibigarasha bicitse (amashyi)
N'ababashyigikira, nabo ni ibigarasha (amashyi). Bariya bo hanze mubona babiliza mu banyamakuru, aho bavugira amakuru, birirwa babatera hejura, ni ibigarasha nabo. N'ibihugu byaba bibashyigikira (amashyi).
Cyane reka mpere ku by'abanyafurika byabigerageza, byaba byiza bitabatwaye umwanya kumenya ko ali ibigarasha, kandi aho mpereye aho, ni ukuvuga ngo, abantu iyo baba muli nyakatsi, ntabwo bakina umukino wo gutwika, gukina umukino wo gutwika nyakatsi irashya, ukinnye umukino wo kuntwikira nyakatsi nawe iyawe irashya.
Kubera iyo mpamvu byaba byiza umunyafrika uli muli nyakatsi nka njye, umuriro na we wamugeraho.
N'abanyamahanga, icyo nshaka kubivugaho ni iki ? Hali n'abadufasha kubaka igihugu dushimira buli munsi, aliko ntabwo ufasha umuntu kubaka ngo n'urangiza usubire inyuma usenye. Aliko impamvu bibaho muli Afrika impamvu bibaho mu Rwanda ndabizi, impamvu hali ubusumbane, ku buryo abantu babaho mu buzima bwabo bakongeraho no kubaho ubw'abandi. You cannot to.. ntabwo wabaho ubuzima bwawe ngo ubeho n'ubwanjye.
Uru Rwanda rurashaka kubaho ubuzima bwarwo. Iyi national dialogue, ni abanyarwanda tugerageza kubaho ubuzima bwaucu, utali hano, udashyigikiwe n'abanyarwanda ntakatuvugire turivugira. Tabwo njya numva limwe na limwe, ba bandi bajombana inshinge, uti none haba hali ikibazo, … nkasanga nta kibazo, … gituma batuvuga kuva mu gitondo… uko tutari, uko tudashaka, tuzira ko dushaka kuba icyo dushaka kuba cyo. Tuzira ko hali abashaka kutugenera uko dushaka kubaho, ni yo mpamvu banyura inyuma bagakoresha ibyo bigarasha cg bakatunenga uko ibyo bigarasha bivuga, ibyo bigarasha ntabwo bihagarariye abanyarwanda, abanyarwanda bahagarariye na twe, na mwe muli hano. Political space….(amashyi).
Tunacoka na ujinga, and the only express is propery, is for us to continue… (amashyi) and that provide… this is space, this dialogue is a political space… Give me my space. I'm telling, we …you nothing… (amashyi)
Icyo navugaga, abanyamahanga batwigisha uko dukwiye kubaho, nta burenganzira babifitiye kandi uko babitubwira baratubeshya…. Ibicucu, bikaba nka bya bindi, ngo umugabo arya, (abandi babivuze atararangiza) utwe yarangiza akarya n'utwabandi (amashyià. Aha, ntabwo ibyanjye uzabirya, na njye ibyanye ni ibyanjye, iby'abanyarwanda ni ibya bo… isn't it ? Mureke kunzanaho icyokere. Uwo munyarwanda ushaka ibye byiza akabilinda, niwe dushaka, ngo abe ali hano, niwe dushaka ngo dufatanye twubakane nawe. Naho abagenda bacuruza ibinyoma, ba Rusesabagina, ba Kayumba, ba Karegeya, ba Tiojeni… ba rugize rute rwa bande, ni ibigarasha, nta munyarwanda n'umwe bahagarariye nta n'umwe bashobora no guhagararira…
Abo banyabinyoma, abo bashaka gusenya ibyo twubaka, bakoresha midiya, HRW izi ibizaba ? Izi ibigarasha gusa ? Impunzi twacyuye zingana iki ? Abana dushyira mu mashuli bangana iki ? Abanyarwanda bigaburira bitaligeze bangana iki ? (akomeza mu cyongeleza ali nako bamukomera amashyi)
Gushoza intambara, ugahagarara hariya ukavuga ko ugiye kugirira nabi abanyarwanda, n'ukubitwa ntutangire kuboroga (amashyi). Niba uduhamagarira intambara, guhungabanya umutekano w'abanyarwanda n'ibyo bubaka, urabe uzi icyo ushaka kuko uzakibona. Aya mahoro, uyu mutekano, iyi nzira turimo, byadutwaye byinshi, byatwaye amaraso y'abantu atagira uko angana, ubuzima bw'abantu, mwibagirwa vuba, ntabwo ali kera. Yaba uwo hanze yaba uwo mu gihugu. Iyo udushoreje intambara y'ibyo turayikurangiriza (amashyi), rwose, ndumva tubyiteguye….muradutindiye (baraseka)."
NB:Umushyikirano uzakomeza ejo kuli www.umushyikirano.gov.rw
Tanga ituze Rwanda we
A.M.